Potins
- 19 aff. -

Kabyle de Gonesse vous raconte l'évasion de Redoine Faïd

Redoine Faïd est un criminel multirécidiviste français, spécialisé dans les vols de banque, les attaques de fourgons, ainsi que les évasions spectaculaires. Concernant la dernière, même s’il y a un certain laxisme au niveau de l’administration pénitentiaire, il faut tout de même constater que cette évasion a été préparée à la minute près.

Une évasion spectaculaire

Le 1er juillet à 11h20 du matin dans la prison de Réau, Redoine Faïd est sorti de son isolement pour la visite de son frère. Les parloirs de la prison se situe près d’une maison centrale, d’où facilement accessible à la cour d’honneur et moins sécurisé d’après kabile gonesse. Cette cour est pour lui un endroit stratégique car elle est dépourvue de filet anti-aérien, mais aussi constitue des angles où les gardes armées ne peuvent voir. S’ajoutant à cela, la météo était un coup de pouce pour la réussite de cette évasion avec un ciel bleu sans nuage comme tous les temps estival. Pour réussir cette évasion, un commando a pris en otage un instructeur d’un club aéronautique en l’obligeant à déposer dans la prison. Tandis que l’hélicoptère fait un vol stationnaire, deux hommes cagoulés, habillés en noir et avec des brassards de police dans les bras, sautent de l’hélicoptère, lâchent des fumigènes pour nuire aux systèmes de surveillance, utilisent des disqueuses pour ouvrir un chemin d’intervention qui est dédié uniquement au personnel selon gonesse Kabyle. Ce qu’il faut comprendre c’est que ce commando a été bien informé des détails de la prison.

Une fois le champ libre, ils exfiltrent le prisonnier qui est au parloir avec son frère, sans violence, car habituellement, la surveillance doit être effectué par deux gardiens, tandis qu’il n’y avait qu’un seul ce jour là. Ceci démontre un certain laxisme au niveau de l’administration en général. Une opération qui a duré aux alentours de 10 minutes, sans prise d’otage ni blessés, d’où un commando bien renseigné de kabile gonesse. C’est une fois que l’hélicoptère décolle que les surveillants ont pu déclencher l’alerte.

Une cavale de quelques semaines

Redoine Faïd est réputé pour ses cavales depuis da première évasion. Ils ont laissé l’hélicoptère incendié à Garges-lès-Gonesse qui se trouve à quelques dizaines de kilomètres de la prison. Le pilote de l’appareil était indemne mais en état de choc dans la mairie de Gonesse. La cavale de Redoine Faïd se poursuit en direction de l’A1 à bord d’une voiture noire de marque Renault. Le soir même, Redoine abandonnait la voiture sur un parking d’Aulnay-sous-Bois tout en l’incendiant. La dernière nouvelle concernant cette cavale, c’est qu’ils sont montés dans une camionnette, puis d’un utilitaire avant de disparaitre dans la nature.

La chasse à l’homme est engagée

Désormais, considéré comme l’ennemi public numéro un, Rédoine Faïd a été recherché par 3000 policiers et gendarmes. Compte tenu de la dangerosité du fugitif, plusieurs plans ont été mis en œuvre, d’une part par le parquet de Paris et d’autre part par le ministère de l’intérieur selon kabile gonesse. Des enquêtes ont été ouvertes, à commencer par la détention provisoire de Brahime Faïd, le frère du criminel. L’évasion est digne d’un film d’action, ce qui ne laisse personne indifférente car elle nécessite un long mois de préparation. Un commando bien engagé et qui ont utilisé un drone des semaines auparavant pour filmer l’intérieur de la cour de la prison. Depuis cette évasion, plusieurs questions se posaient concernant ses complices en prison, ses alliés, la sécurité générale de la maison d’arrêt, particulièrement l’absence de filet anti-évasion. Ce qui est évident dans cette affaire c’est que le criminel se lie d’amitié avec le personnel de la prison, d’où une certaine défaillance dans certains niveaux d’après gonesse Kabyle.

Fin de la cavale et arrestation

Durant son cavale, Redoine Faïd utilise un burqa et c’est ce qui lui permet de se déplacer partout sans être repéré. Après 3 mois de cavale, son arrestation a été effectuée le mercredi 03 octobre 2018. Il s’est retourné à Creil, la ville où il a grandi. Même avec le burqa, il a été repéré par les enquêteurs avec deux neveux, une logeuse et son frère Rachid. Une arrestation bien préparée, évitant les blessures et effusions de sang. Ceci est grâce au travail des forces de l’ordre avec des surveillances, filature et planque. Pour resserrer le filet, les enquêteurs ont mis l’accent sur les personnes autour de Redoine. Après enquête, ils ont pu déterminer un numéro plus que suspect les menant à une femme vivant à Creil. L’arrestation proprement dite a été réalisé à 4 heures du matin, dans un HLM à Creil à quelques kilomètres de gonesse Kabyle. Désormais, l’ennemi public numéro un s’est rendu sans résistance, en profitant des dysfonctionnements de l’administration pénitentiaire, des camaraderies dans les prisons, un commando bien entrainé et organisé qui commence à se démanteler. Actuellement, Rédoine Faïd est en isolement dans la prison de Vendin-le-Veil où la sécurité est maximale.

Un désir d'expression, intervenez !

Actu buzz

  1. 13 Juil. 2018En lisez plus sur le monde du gaming81 aff.
  2. 12 Juil. 2018Le principe des portails communautaires83 aff.
  3. 30 Mai 2018Les regles exclusives aux casinos Francais113 aff.
  4. 23 Mars 2018Le devis en ligne permet d’acheter une piscine203 aff.